Parution : 13 novembre 2019
Partager :

Game of Thrones, une fin sombre et pleine de terreur

« Si vous pensiez que ça finirait bien, c’est que vous n’avez pas été très attentifs ». La réplique du cruel Ramsay Bolton résonne autrement depuis la conclusion de la saga au succès mondial Game of Thrones.

Comment interpréter cette fin jugée, par de nombreux fans, terriblement décevante ?

Les créateurs de la série ont-ils manqué de souffle ou porté jusqu’au bout une certaine vision de l’homme ? Et si l’analyse philosophique, en nous offrant des clefs de compréhension, nous aidait à surmonter notre déception ?

Éclairant cette fin douce-amère, elle permet aussi de dresser, à la manière du Hall of Faces – la galerie des visages du temple de Braavos – un portrait définitif des merveilleux personnages qui ont peuplé la série. Héros d’une nouvelle mythologie, leurs trajectoires, riches d’enseignements, portent la leçon philosophique de cette formidable histoire de feu et de sang.

« Si vous pensiez que ça finirait bien, c’est que vous n’avez pas été très attentifs ». La réplique du cruel Ramsay Bolton résonne autrement depuis la conclusion de la saga au succès mondial Game of Thrones.

Comment interpréter cette fin jugée, par de nombreux fans, terriblement décevante ?

Les créateurs de la série ont-ils manqué de souffle ou porté jusqu’au bout une certaine vision de l’homme ? Et si l’analyse philosophique, en nous offrant des clefs de compréhension, nous aidait à surmonter notre déception ?

Éclairant cette fin douce-amère, elle permet aussi de dresser, à la manière du Hall of Faces – la galerie des visages du temple de Braavos – un portrait définitif des merveilleux personnages qui ont peuplé la série. Héros d’une nouvelle mythologie, leurs trajectoires, riches d’enseignements, portent la leçon philosophique de cette formidable histoire de feu et de sang.

Les Essais